Nous finançons la seule chaire
de recherche en sclérodermie au Canada
Nous avons besoin de votre soutien
Foire aux questions >

FOIRE AUX QUESTIONS

Quels sont les symptômes de la sclérodermie?

L’épaississement et la diminution de souplesse de la peau des doigts et ailleurs sur le corps caractérisent  la sclérodermie.  Le phénomène de Raynaud est presque toujours présent, mais notons qu’environ 4 % de la population générale a aussi le Raynaud et la plupart de ces personnes ne développeront jamais la sclérodermie. Des ulcères douloureux peuvent survenir au bout des doigts.  Les doigts peuvent devenir pliés de plus en plus. L’arthrite (douleurs et gonflements articulaires) et la faiblesse musculaire peuvent survenir.  L’atteinte de l’œsophage peut causer des brûlements d’estomac, de la régurgitation et de la difficulté à avaler.  L’atteinte du petit intestin peut causer une obstruction intestinale et une diminution de capacité d’absorber les aliments. L’atteinte des poumons ou du cœur peut causer de l’essoufflement.  L’atteinte des reins peut se manifester par une crise d’hypertension artérielle grave et une diminution de la fonction rénale (insuffisance rénale). Certains malades ont une perte de poids importante, et d’autres un prurit (la peau qui pique) persistant. La fatigue et la diminution de capacité à vaquer aux activités quotidiennes sont omniprésentes.  La sclérodermie est une cause importante de souffrance morale et physique et de diminution de la qualité de vie.


La sclérodermie est-elle une maladie héréditaire?

Jusqu’à présent, il est difficile de dire avec précision quels sont les facteurs qui déclenchent cette maladie auto-immune.  Bien des pistes sont analysées à savoir s’il y aurait des prédispositions génétiques, mais actuellement, la maladie ne semble pas héréditaire.  Il est donc impératif de poursuivre les recherches afin de trouver les causes sous-jacentes à la maladie, de développer de nouveaux traitements pour soulager adéquatement les patients et ultimement, de découvrir un remède qui permettra aux personnes atteintes de vaincre la sclérodermie.


La sclérodermie est-elle une maladie auto-immune?

Le système immunitaire a pour fonction de réagir contre les substances étrangères (virus, bactéries…), mais il arrive parfois que ce système se dérègle et les défenses immunitaires, qui normalement ne s’attaquent qu’aux éléments extérieurs, se retournent contre les cellules même de l’organisme et l’attaquent. La notion d’immunité est particulière dans la sclérodermie : le corps du patient produit en surnombre une quantité d’anticorps dirigés contre ses propres cellules et provoque ainsi de l’inflammation indésirable d’organes.  Dans le cas de la sclérodermie, le collagène est produit en excès et se propage dans la peau et les différents organes.


La sclérodermie a-t-elle des conséquences sur la santé buccodentaire?

La sclérodermie peut occasionner des difficultés à maintenir de bonnes pratiques d’hygiène buccodentaire, ce qui peut entraîner des problèmes dentaires telles les caries et les maladies des gencives. Ces conditions peuvent être aggravées par le rétrécissement de la bouche, la sécheresse buccale, une douleur à la mastication ainsi qu’une dextérité manuelle réduite lorsque les mains et les doigts sont atteints.

Afin de prévenir l’apparition de ces problèmes dentaires et connaître différentes méthodes permettant d'aider à surmonter ces difficultés, je vous invite à consulter la brochure Soins dentaires et la sclérodermie réalisée par le Dr Mervyn Gornitsky, DDS, du Département de dentisterie de l’Hôpital général juif de Montréal et Sabrina Gravel, M.Sc., du Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie (GRCS).


DÉCOUVREZ NOTRE SITE WEB
DEVENEZ
MEMBRE
ET RECEVEZ
LE BULLETIN
CLIQUEZ ICI
defi pour vaincre la sclerodermie grâce aux dons et a la recherche