Nous finançons la seule chaire
de recherche en sclérodermie au Canada
Nous avons besoin de votre soutien
Groupes de recherche >
Portraits de chercheurs >

Portraits de chercheurs

 Cette section est en développement

[accordion autoclose= »false » clicktoclose= »true »] [accordion-item title= »Murray Baron, M.D. »]

Tél.: 514-340-8231

mbaron@rhu.jgh.mcgill.ca

Dr Murray Baron
Chef de la Division de rhumatologie de l’Hôpital général juif
Directeur du Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie
Professeur agrégé en médecine, Université McGill

Le Dr Murray Baron est chef de la Division de rhumatologie de l’Hôpital général juif où il pratique depuis 1981. Il a obtenu son diplôme de la Faculté de médecine de l’Université McGill et, après avoir travaillé comme médecin de famille à Terre-Neuve et en Colombie-Britannique, a suivi une formation en médecine interne à l’Université de la Colombie-Britannique et en rhumatologie à l’Université de Toronto. Il est professeur agrégé en médecine à l’Université McGill.

Il dirige une division comportant cinq rhumatologues universitaires à temps plein et un rhumatologue à temps partiel, un nombre de cliniciens comparable à celui du Centre universitaire de santé McGill, l’autre centre affilié à l’Université McGill. Au cours des trois dernières années, trois nouveaux rhumatologues ont été embauchés, y compris la Dre Marie Hudson, universitaire à temps complet. Parmi les autres rhumatologues, l’un d’entre eux s’intéresse particulièrement à l’enseignement médical, un autre à l’utilisation de l’échographie musculosquelettique comme outil de diagnostic et un troisième à l’utilisation de la vidéocapillaroscopie comme outil clinique et de recherche sur les maladies rhumatismales. Par ailleurs, le Dr Brett Thombs, un psychologue universitaire du Département de psychiatrie, détient une nomination conjointe en rhumatologie.

 

Principales activités de recherche

Les principaux intérêts de recherche du Dr Baron concernent une maladie rhumatismale rare appelée sclérodermie. Cette maladie se caractérise par la fibrose de multiples organes menant à une grave morbidité et un risque accru de mortalité. Parce que cette maladie est rare, le Dr Baron a mis sur pied le Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie (GRCS). Plus de 15 rhumatologues de partout au Canada rencontrent des patients, une fois par année, et saisissent une grande quantité de données dans une base de données centralisée. Des échantillons biologiques, tels que le sang et la peau, sont aussi recueillis. Des recherches sont effectuées à partir de ces données par des chercheurs de l’Université McGill et d’ailleurs, et sur les échantillons biologiques par les différents laboratoires qui font partie du groupe mis sur pied par le Dr Baron.

Depuis sa création, en 2004, plus de 4,5 millions de dollars ont été obtenus de sociétés d’évaluation par les pairs par le Dr Baron et ses collègues du GRCS. Plus de 60 articles ont été publiés dans les revues scientifiques depuis que le GRCS a été mis sur pied. Le GRCS, sous la direction du Dr Baron, s’est positionné comme un chef de file reconnu à l’échelle mondiale dans le domaine de la recherche sur la sclérodermie.

Par ailleurs, le Dr Baron a créé le registre sur l’arthrite précoce de l’Université McGill qui effectue des recherches sur l’arthrite inflammatoire d’apparition récente. La majorité des travaux dans ce domaine seront maintenant assumés par la nouvelle recrue en rhumatologie : la Dre Sabrina Fallavollita.

Il a aussi créé CANCoRC, le Consortium canadien de cohortes rhumatologiques, dans le but de renforcer la recherche en rhumatologie, au Canada, en cherchant à obtenir du financement de façon conjointe et à identifier les points communs entre les équipes de recherche sur la maladie rhumatismale.

 

Publications récentes

 

 [/accordion-item]

[accordion-item title= »Mervyn Gornitsky, M.D. »]

Tél.: 514-340-7911

mgornits@jgh.mcgill.ca

 

Dr Mervyn Gornitsky
Directeur de recherche, Département de dentisterie, Hôpital général juif
Chef émérite, Département de dentisterie, Hôpital général juif
Professeur émérite, Faculté de dentisterie, Université McGill

 

Le Dr Mervyn Gornitsky est directeur de recherche au Département de dentisterie de l’Hôpital général juif. Il est professeur émérite à l’Université McGill, à la Faculté de dentisterie, et chef émérite du Département de dentisterie de l’Hôpital général juif. La carrière distinguée du Dr Gornitsky, en dentisterie universitaire et en chirurgie buccale et maxillofaciale, s’est échelonnée sur plus de 50 ans. Il a obtenu sa spécialité en chirurgie buccale et maxillofaciale lors de la création de l’examen du Collège Royal des dentistes du Canada, en 1967. Il a contribué, plus que toute autre personne au Canada, au développement des départements de dentisterie dans les hôpitaux canadiens. Il a présidé le Comité des services dentaires hospitaliers du Québec, durant 15 ans, de même que le Conseil sur les services dentaires hospitaliers de l’Association dentaire canadienne, pendant six ans.

Il est membre de l’American College of Dentists, de l’International College of Dentists, de l’Académie dentaire du Québec et de l’Académie Pierre Fauchard. 

 

Principales activités de recherche

 Le Dr Gornitsky est le chercheur principal dans le cadre d’une subvention d’exploitation des IRSC intitulée : « Les manifestations buccales de la sclérose systémique et ses conséquences sur la qualité de vie ». Il s’agit d’une étude canadienne multisites auprès de 180 patients atteints de sclérodermie et 360 cas-témoins. Entre 2008 et 2012, il a donné de nombreuses présentation et a participé à des activités de transfères de connaissance sur la sclérose systémique à travers le Canada et à l’étranger.

Il a remporté la subvention de recherche décernée dans le cadre du concours du Week-end pour vaincre le cancer du sein de 2011 pour son projet intitulé : «  Altération de l’homéostasie redox salivaire chez les patientes atteintes de cancer du sein », et en 2014, pour le « Développement et la validation de tau salivaire comme biomarqueur de la phase initiale de la maladie d’Alzheimer », de la Fondation W. Garfield Weston (Weston Brain Institute).

Dr Gornitsky a été décerné le prix Micheline-Blain pour l’ensemble des ses réalisations et son engagement exceptionnel dans la recherche en santé bucco-dentaire par le Réseau de recherche en santé buccodentaire et osseuse (RSBO – FRSQ) pour 2013-14.

 

Publications récentes sur la sclérose systémique

 

 [/accordion-item]

[accordion-item title= »Marie Hudson, M.D. »]

 

Dre Marie Hudson
Médecin-chercheur, Institut Lady Davis, Hôpital général juif 

Professeure adjointe, Département de médecine, Université McGill

La Dre Marie Hudson est rhumatologue, épidémiologiste et professeure adjointe au Département de médecine de l’Université McGill. Elle est médecin-chercheur et membre du Centre d’épidémiologie clinique et de recherche en santé publique de l’Hôpital général juif. Elle est associée du Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada et est subventionnée à titre de nouvelle chercheuse par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Fonds de recherche du Québec – Santé (FRQS).

 

Principales activités de recherche

La Dre Hudson poursuit des recherches sur les maladies rhumatismales auto-immunes systémiques. Plus spécifiquement, elle est l’un des membres fondateurs du Groupe de recherche  canadien sur la sclérodermie (GRCS), un groupe multicentrique de chercheuses et chercheurs, subventionné par les IRSC, qui suit une cohorte de plus de 1 400 patients atteints de sclérodermie de partout au Canada. Elle a publié des études marquantes décrivant l’étendue de la dégradation de la qualité de vie liée à la santé des personnes atteintes de sclérodermie. Elle est particulièrement intéressée par la maladie pulmonaire associée à la sclérodermie : son évolution naturelle, son traitement optimal et ses conséquences sur la qualité de vie liée à la santé. La Dre Hudson participe aussi à un grand nombre d’études portant sur d’autres maladies rhumatismales, y compris l’arthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé et la myosite inflammatoire. En outre, elle est la directrice de l’étude Myopathie inflammatoire canadienne ou étude CIMS (Canadian Inflammatory Myopathy Study). L’étude CIMS est une étude de cohorte multicentrique émergente conçue afin d’évaluer l’issue à long terme des myopathies inflammatoires et faciliter la recherche sur les maladies rhumatismales auto-immunes systémiques (MRAS) pluripathologiques au Canada.

 

En 2011, la Société canadienne de rhumatologie lui a décerné le Prix de jeune chercheuse pour s’être démarquée par ses travaux de recherche importants et innovateurs en rhumatologie.

 

[/accordion-item]

[accordion-item title= »Ariel Masetto, M.D. »]

 

Dr Ariel Masetto
Professeur adjoint au service de Rhumatologie de la Faculté de Médecine et Sciences de la Santé de Sherbrooke depuis 2006.
Professeur agrégé service de Rhumatologie de la Faculté de Médecine et Sciences de la Santé de Sherbrooke depuis 2014.

Formation

Graduation et résidence  à l’Université de Sao Paulo-Brésil

Intérêts académiques :

Formation médicale continue ciblée à la première ligne. Collaborateur étroit avec le Centre de Formation Continue de la FMSS dans multiples activités pédagogiques en rhumatologie.

Intérêts de recherche :

Sclérodermie; collaborateur du Groupe Canadien pour la Recherche en Sclérodermie. Les principaux objectifs de recherche portent sur le traitement de problèmes courants en sclérodermie, comme le syndrome de malabsorption, l’incontinence fécale et les ulcères digitaux.

 

[/accordion-item]

[accordion-item title= »Laetitia Michou, M.D. »]

Tél.: 418-525-4444, poste 42178

Laetitia.Michou@crchudequebec.ulaval.ca

 

Dre Laetitia Michou
Chercheure-clinicienne sous octroi
Unité de rhumatologie et immunologie
Centre de recherche du CHUL

 

La Dre Laetita Michou est chercheure-clinicienne  en rhumatologie à l’Unité de rhumatologie et immunologie du Centre de recherche du CHUL.

 

Publications récentes de Laetitia Michou, M.D , PhD

 

 [/accordion-item]

[accordion-item title= »Jean-Luc Senécal, M.D. »]

Dr Jean-Luc Senécal

Le Dr Senécal a obtenu son diplôme de médecine de l’Université de Montréal. Il est rhumatologue et a complété sa formation au Centre hospitalier de l’Université du Connecticut, où son intérêt pour la sclérodermie s’est développé. Il est professeur titulaire au Département de médecine de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal. Il est le fondateur et le directeur du Laboratoire de recherche en auto-immunité et de la Clinique des connectivites, au sein du Service de rhumatologie, au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM).

Le Dr Senécal est titulaire de la Chaire de recherche en sclérodermie de l’Université de Montréal, résultat d’une initiative conjointe avec Sclérodermie Québec. En tant que directeur du Groupe de recherche en sclérodermie du CHUM, il coordonne une équipe de 15 chercheurs, étudiants et personnel spécialisé. L’une des forces de cette équipe est la collaboration étroite entre chercheurs fondamentalistes et chercheurs cliniciens. Les intérêts du Dr Senécal en recherche portent sur les mécanismes pathogéniques autoimmuns de la sclérodermie, avec comme but ultime la découverte de nouveaux traitements. Il étudie aussi un grand nombre de malades dans le but d’améliorer le diagnostic de la sclérodermie et de ses manifestations.

Plus de 125 articles évalués par les pairs ont été publiés par Dr Senécal dans des revues internationales. Ses sources de subventions de recherche sont les Instituts de recherche en santé du Canada, Sclérodermie Québec, Scleroderma Society of Canada et Scleroderma Society of Ontario. Le Dr Senécal a reçu le Prix du Chercheur de la Société canadienne de rhumatologie (2006) et le Prix Jeff Shiroky en Recherche attribué par la Conférence laurentienne de rhumatologie (2007).

 

[/accordion-item]

[accordion-item title= »Brett D. Thombs, Ph.D. »]

 

Tél.: 514-340-8222 poste 5112

brett.thoms@mcgill.ca

 

Dr Brett D. Thombs
Professeur adjoint, Département de psychiatrie
Institut Lady Davis et Université McGill

Le Dr Thombs est un chercheur de la Division de la recherche psychiatrique et membre associé du Centre d’épidémiologie clinique et de recherche en santé publique et du Département de médecine de l’Institut Lady Davis pour la recherche médicale, situé à l’Hôpital général juif. Il est professeur agrégé de psychiatrie et membre associé du Département de médecine, du Département d’épidémiologie, de biostatistiques et de santé au travail et de l’École des sciences infirmières de l’Université McGill. Le Dr Thombs est reconnu internationalement pour ses travaux portant sur la psychologie de la santé comportementale qui mettent l’accent sur l’expérience des patients, y compris l’étiologie, l’évaluation et le traitement des symptômes somatiques et psychologiques qui sont communs aux problèmes de santé médicaux, particulièrement aux maladies cardiovasculaires et rhumatismales. Une portion importante de ses travaux comprend l’évaluation des services de santé comportementale tels que le dépistage et le traitement de la dépression, ainsi que les méthodes de présentation des rapports de recherche.

Le Dr Thombs est l’auteur de plus de 120 articles de recherche dans des revues à comité de lecture, un grand nombre d’entre eux publiés dans des revues médicales de renommée internationale. Il a siégé sur des comités de lecture de plus de 30 revues, siège au comité de rédaction de cinq revues et y agit à titre de rédacteur en chef adjoint et éditeur de statistiques. Le Dr Thombs est le chercheur principal ou cochercheur dans plusieurs bourses de recherche des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et du Fonds de la recherche en santé du Québec (FRSQ). Il a remporté le prix de nouveau chercheur des IRSC (2008-2013), un prix de chercheur-boursier junior 1 du FRSQ (2008-2012), un prix de l’American College of Rheumatology Research et de l’Education Foundation comme professionnel de la santé chercheur, le prix du président de l’Association canadienne de psychologie en tant que nouveau chercheur, la bourse de carrière débutante de la section de la psychologie de la santé de l’Association canadienne de psychologie et le prix d’excellence en recherche psychosociale ou clinique de l’Hôpital général juif, en 2010. Le Dr Thombs a été le premier auteur, au sein d’une équipe internationale, à publier un article dans le JAMA portant sur le dépistage de la dépression dans le milieu de soins cardiovasculaires, article qui était finaliste pour recevoir le prix de l’article de recherche de l’année 2009 du groupe BMJ.

 

Principales activités de recherche

Le groupe du Dr Thombs mène des revues systématiques subventionnées sur les données probantes relatives au dépistage de la dépression en soins oncologiques, périnataux et cardiovasculaires. Ces travaux sont importants parce que les recommandations actuelles ont été élaborées en l’absence ou avec peu de données probantes et laissent supposer que le dépistage de la dépression serait bénéfique pour les patients. De meilleurs paradigmes de soins pour les personnes atteintes de dépression sont nécessaires; des recommandations non fondées sur des preuves peuvent laisser croire que la meilleure façon d’aborder la dépression est déjà connue, ce qui entrave les démarches menant à l’élaboration de modèles de soins plus efficaces et réalisables dans le traitement de la dépression dans les milieux de soins.

Le Dr Thombs poursuit aussi des recherches sur la santé comportementale auprès des personnes atteintes de sclérodermie, à titre de membre du Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie et à titre de directeur d’une collaboration internationale, le Scleroderma Patient-centered Intervention Network (SPIN). Les buts visés par ces recherches consistent à (1) élaborer et évaluer des outils d’évaluation des résultats peu étudiés précédemment, mais importants, obtenus auprès de patients atteints de sclérodermie, (2) évaluer les modèles portant sur les facteurs potentiels d’étiologie et de maintien des symptômes, (3) déterminer les trajectoires et prédicteurs de changement et (4) développer et évaluer les interventions comportementales permettant de diminuer le niveau de stress et d’augmenter le sentiment de bien-être général.

 

Publications récentes

 

 

[/accordion-item]

[/accordion]

 

DÉCOUVREZ NOTRE SITE WEB
DEVENEZ
MEMBRE
ET RECEVEZ
LE BULLETIN
CLIQUEZ ICI
defi pour vaincre la sclerodermie grâce aux dons et a la recherche