Nous finançons la seule chaire
de recherche en sclérodermie au Canada
Nous avons besoin de votre soutien
Soutien et entraide >
L’histoire d’Henriette >

Les visages de l'espoir

L’histoire d’Henriette

Le bonheur est fait de petites choses 

Henriette Pelland

Vous connaissez sans doute la citation suivante : « Le bonheur est fait de petites choses ». Lorsque nous sommes atteints d’une maladie dégénérative, cette phrase fait encore plus de sens dans notre esprit. Depuis que l’on m’a annoncé le diagnostic de sclérodermie, c’est comme si je sens une urgence de vivre. Les gestes quotidiens devenus si difficiles à exécuter me rappellent l’importance de vivre pleinement, intensément.

Je suis peut-être malade, mais j’ai le goût de vivre! Et rien ne me rend plus vivante que lorsque je ris, que je partage des moments en famille et entre amis. Ces petits bonheurs au quotidien me permettent d’éloigner la douleur. Ils me rappellent qui je suis et celle que j’ai toujours été : une personne optimiste qui ne craint aucun défi…enfin presque. Il serait faux de dire que je n’ai pas peur, puisque l’inconnu fait souvent peur. Il serait faux de dire que je ne vis pas de frustration lorsque j’ai du mal à faire mes activités, puisque c’est frustrant d’être réduite à l’impuissance. Mais par la suite, il reste deux choix : ne plus rien espérer de la vie ou réaliser que le bonheur est fait de petites choses. La maladie m’a apporté beaucoup de mauvais sentiments, mais elle me fait connaître une partie de moi dont j’ignorais l’existence. Je suis beaucoup plus forte que je le pensais.

Dans une certaine mesure, c’est moi qui choisis ma condition. J’ai décidé de puiser la force en moi, de prendre chaque bonheur qui passe, de m’émerveiller devant un coucher de soleil ou du bruit que fait le vent. Il faut profiter de chaque instant de la vie, car nous ne savons pas de quoi est fait demain. Et le demain que je souhaite, c’est un demain sans sclérodermie.

DÉCOUVREZ NOTRE SITE WEB
DEVENEZ
MEMBRE
ET RECEVEZ
LE BULLETIN
CLIQUEZ ICI
defi pour vaincre la sclerodermie grâce aux dons et a la recherche