Groupes de recherche >
Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie >
+ d'info

Groupe de recherche canadien sur la sclérodermie

Mise en contexte

Le Groupe de Recherche Canadien sur la Sclérodermie (GRCS) a été créé en 2004 avec des fonds des IRSC, de l’industrie, et des sociétés de patients canadiennes. Quinze rhumatologues à travers le Canada ont à ce jour recruté des patients dans le registre. Nous avons maintenant des données sur plus de 1753 patients, certains ayant jusqu’à 13 ans de suivi, et nous collectons 1543 variables. Au départ, nous recrutions tous les patients, peu importe la durée de leurs maladies, et les évaluions de façon annuelle. Toutefois, il y a quelques années, nous avons décidé de recruter seulement les patients ayant moins de 10 ans de maladie et de les suivre jusqu’à ce temps. Ce plan a été mis en place pour faire des économies et pour se concentrer sur la maladie en phase évolutive, qui représente la période la plus informative. En effet, la maladie débutante est devenue notre nouveau centre d’intérêt.

Certains sites qui participaient au GRCS au départ ont dû quitter pour des raisons variées, incluant la mort d’un médecin qui participait au recrutement sans qu’elle n’ait pu être remplacée, des retraites, et un manque de ressources pour couvrir les coûts associés aux visites de recherche. Par contre, nous avons maintenant un nouveau site, en l’occurrence celui de Québec.

En 2013, de nouveaux critères de classification ont été établis par le American Collège of Rhumatologie et le European League Against Rheumatism. Le comité était composé de quatre experts Européens et quatre experts Nord Américains. Les Drs Murray Baron et Janet Pope, qui ont recruté la majorité des patients pour le GRCS jusqu’à présent, représentaient deux des quatre experts Nord Américains, démontrant le leadership du Canada dans la recherche en sclérodermie. De plus, les données du GRCS ont été celles les plus utilisées dans le développement de ces nouveaux critères, qui sont maintenant la référence internationale.

Le GCRS a publié 135 articles en utilisant des données de la base de données GCRS. Nos publications dans les 10 dernières années représentent 2.2% de toutes les publications mondiales sur la sclérodermie durant cette période. Il s’agit d’une quantité remarquable de publications pour une seule organisation. Un livret avec les pages titres de la plupart de nos publications est ci-joint et d’autres copies sont disponibles sur demande.

Au fil des années, le GRCS est devenu un leader mondial en recherche sur la sclérodermie. Par le fait même, les réputations de nos chercheurs sont montées en flèche grâce au GRCS. Dr Baron était président (2015-2017), et est maintenant un membre actif du comité exécutif du Scleroderma Clinical Trials Consortium, qui représente la majorité des experts et cliniciens du monde avec un intérêt et une expertise dans le traitement et la recherche en sclérodermie (https://sclerodermaclinicaltrialsconsortium.org/). Il est aussi membre du comité éditorial du Journal of Scleroderma and Related Disorders et, dans le passé, a été chaire du American College of Rheumatology Scleroderma Abstract Selection Commitee. Dans les dernières années, il a créé et dirige le International Systemic Sclerosis Inception Cohort (INSYNC). Il s’agit d’un groupe international de chercheurs qui ont établi une base de données commune et partagent ces données pour étudier la progression de la maladie en phase débutante. Des collaborateurs internationaux sont essentiels dans la recherche sur les maladies rares comme la sclérodermie, et encore plus quand l’accent est mis sur les nouveaux cas, qui sont d’autant plus rares. Jusqu’à présent, INSYNC compte des sites au Canada, en Australie, aux Pays-Bas, en Espagne, en Allemagne, au Brésil, aux Etats-Unis et en Suède. INSYNC dépend entièrement de l’infrastructure du GRCS pour son support administratif et statistique.

En utilisant le travail généré à partir des données amassées par le GRCS, le Dr Brett Thombs a obtenu d’importantes subventions pour créer le Scleroderma Patient-centered Intervention Network (SPIN), une cohorte internationale établie pour développer et tester des interventions psychosociales et des interventions de réhabilitation pour améliorer la qualité de vie des personnes vivant avec la sclérodermie. Jusqu’à présent, ils ont recruté plus de 2000 patients et ont entrepris plusieurs études portant sur l’autogestion, la fonction des mains, et la dépression dans la sclérodermie.

La Dre Marie Hudson, qui est la seule rhumatologue académique à temps plein auprès du GRCS, est maintenant reconnue internationalement pour sa recherche sur la sclérodermie. Ses engagement internationaux incluent la direction de la cohorte de sclérodermie Tri-Nation (Canada, Australie et Houston), la direction du Scleroderma Clinical Trials Consortium Working Group on Scleroderma Renal Crisis, la chaire du American College of Rheumatology Scleroderma Abstract Selection Committee et une participation à titre de membre du comité éditorial du Journal of Scleroderma and Related Disorders.

 

Résumé des études du GRCS en cours

Ci-bas, nous présentons les résumés des études du GRCS en cours, ainsi que 4 projets de laboratoires. Notre capacité à mener à terme ces projets et à en entreprendre de nouveaux dépend en grande partie d’un financement soutenu. En effet, la difficulté à trouver du financement demeure le plus grand frein à nos ambitions.

Résumé des études du GRCS en cours:

Atteintes pulmonaires

Est-ce que l’utilisation d’immunosuppressifs précoce prévient le développement de la maladie pulmonaire interstitielle dans la sclérodermie? La Dre Sabrina Hoa, avec du financement de la Société d’Arthrite et du FRQS, a entrepris de répondre à cette question dans le cadre de sa maîtrise en épidémiologie. La Dre Hoa a été recrutée par l’équipe du Dr Jean-Luc Sénécal au CHUM lorsque sa maîtrise sera terminée.

 

Traitement de la maladie pulmonaire interstitielle chez les sujets exclus par des essais cliniques

À ce jour, il y a eu 3 essais cliniques randomisés portant sur la maladie pulmonaire interstitielle dans la sclérodermie. Tous les 3 ont sélectionné des patients présentant une maladie précoce (< 7 ans de maladie) avec une maladie pulmonaire au moins modérée (CVF <85%). Cependant, la grande majorité des patients atteints d’une maladie pulmonaire interstitielle dans notre cohorte ont une atteinte pulmonaire de plus longue date et / ou plus légère. Il n’y a pas de données disponibles sur les bénéfices du traitement dans ces 2 sous-groupes. La Dre Sabrina Hoa abordera également cette question dans sa thèse de maîtrise.

L’évolution des épreuves de fonctions pulmonaires dans la maladie interstitielle pulmonaire liée à la sclérodermie. Avec des fonds des IRCS, Melissa Caron, doctorante à l’université McGill,  examine les trajectoires que prennent les patients atteints de maladies interstitielles pulmonaires liées à la sclérodermie. Ses résultats vont aider les cliniciens à identifier les patients les plus à risques et qui nécessitent un traitement précoce.

Les tomographies pulmonaires sont-ils associées à une augmentation du risque de cancer du poumon chez les patients atteints de sclérodermie? Le cancer des poumons est plus fréquent chez les patients atteints de sclérodermie que dans la population générale. Mohamed Mansour (étudiant en médecine à McGill) a reçu une subvention de la faculté de médecine pour travailler sur ce projet.

 

Atteintes digestives

Le traitement de la pullulation bactérienne. La pullulation bactérienne est une complication fréquente et sérieuse de la sclérodermie qui se produit lorsque des bactéries prolifèrent dans l’intestin grêle parce que le transit intestinal est ralenti chez les personnes atteintes de sclérodermie. Nous avons été subventionnés par les IRSC pour mener une étude internationale pour évaluer le traitement optimal de cette complication. Toutefois, la subvention ne sera pas suffisante pour mener à bien cette étude (200 000$) et nous sommes dans l’obligation de trouver des ressources financières supplémentaire pour se faire.

Les médicaments immunosuppresseurs préviennent-ils le développement des maladies gastro-intestinales graves ? Ceci est un autre projet que nous menons avec d’autres sites INSYNC.

Est-ce que la maladie gastro-intestinale chez les patients récemment atteints de sclérodermie est associée avec un risque accru de mortalité? Est-ce que les médicaments immunosuppressifs préviennent le développement de maladies gastro-intestinales sérieuses dans la maladie débutante? Il s’agit là de questions auxquelles nous essayons de répondre avec les données d’INSYNC.

 

Atteintes cutanées

L’échographie pour mesurer la fibrose cutanée dans la sclérodermie. L’atteinte cutanée est normalement évaluée en utilisant le modified Rodnan skin score. Toutefois, il y a beaucoup de subjectivité lors de l’utilisation de cette échelle. Nous sommes en train de faire une revue systématique de la littérature pour évaluer si l’échographie serait une mesure plus objective de l’atteinte cutanée dans la sclérodermie. La Dre Hudson a été invitée à présenter les résultats préliminaires au International Workshop on Scleroderma Research à Pittsburg, PA, au mois d’août 2017 devant un auditoire d’experts internationaux.

 

Le rôle du système de signalisation WNT dans la physiopathologie de la calcinose.

Le traitement de la calcinose est un des besoins les plus urgents chez les patients atteints de sclérodermie. Nous avons développé des collaborations avec les Drs Adel Schwertani (McGill) et Louis-Georges Ste-Marie (Université de Montréal) pour étudier des échantillons de calcinose et tenter de comprendre les mécanismes qui sont impliqués dans ce problème. Ceci pourrait nous donner des renseignements important sur des traitements éventuels.

Evaluation clinique de la calcinose

En plus de comprendre les causes de la calcinose, nous devons aussi être capables de mesure ce problème pour que l’efficacité des traitements éventuels puissent être testée. Nous avons développé des moyens d’utiliser des rayons-x pour mesurer la quantité de calcium déposée et sommes maintenant en train de participer à une étude internationale sur la progression de la calcinose. Nous allons aussi tester un nouveau questionnaire pour les patients qui mesure l’effet de la calcinose sur leurs fonctionnements et qualité de vie.

La valeur prédictive de l’atteinte cutanée. L’importance de l’atteinte cutanée nous permet-elle de prédire les dommages futurs aux organes et à la qualité de vie dans la sclérodermie généralisée précoce ? Les agences d’approbation des médicaments veulent savoir si les études sur les médicaments qui utilisent les modifications de la peau comme résultat principal de l’essai peuvent espérer que les modifications des organes internes reflètent les modifications de la peau. Nous effectuons une étude vaste en utilisant nos données pour examiner cela.

 

Atteintes rénales

Le développement et la validation de critères de classification pour la crise rénale sclérodermique. Grâce à une subvention du Scleroderma Clinical Trials Consortium (12 000$ USD), la Dre Hudson dirige un groupe international d’experts afin de développer des critères de classification pour la crise rénale sclérodermique. Ceci devrait faciliter la recherche sur cette complication rare mais potentiellement mortelle de la sclérodermie, pour laquelle il existe un besoin urgent de développer de nouvelles thérapies.

 

Génétique de la crise rénale en sclérodermie

Le GCRS a été invité à participer à une étude internationale dirigée par le Dr John Varga de la Northwestern University (Chicago, IL) pour identifier les marqueurs génétiques associés à la crise rénale. Cela pourrait nous aider à comprendre la physiopathologie de cette complication et à identifier de nouvelles cibles thérapeutiques. Le GRCS fournira environ 40 cas et 80 contrôles.

L’activation du système de signalisation mTor dans les reins de patients atteints de crise rénale. Les patients atteints de sclérodermie peuvent développer de la haute pression artérielle et de l’insuffisance rénale aigue. Nous voulons comprendre les causes. Ceci pourrait nous aider à identifier de nouveaux traitements pour cette complication sérieuse. La Dre Jessica Satulri (PGY2, McGill) a été invitée pour présenter ses résultats préliminaires à la rencontre de la Société Canadienne de Rhumatologie à Vancouver, en février 2018.

 

Atteintes cardiaques

Le dépistage de l’hypertension artérielle pulmonaire dans la sclérodermie. Selon les pratiques actuelles, on recommande une échocardiographie cardiaque annuelle pour dépister l’hypertension artérielle pulmonaire chez les patients atteints de sclérodermie. Cependant, il y a peu d’évidence scientifique pour soutenir cette pratique, et il est possible qu’il n’est pas nécessaire de faire le test aussi souvent pour les patients à très faible risque. Nous sommes en train de développer un algorithme utilisant les symptômes et les tests de fonction pulmonaire pour identifier les patients à très faible risque qui n’ont pas besoin d’une échocardiographie annuelle. Cela a le potentiel d’économiser des ressources précieuses et de réduire les coûts des soins de santé en éliminant les tests inutiles. Teresa Semalulu participe à ce projet : elle est étudiante en médecine à l’Université du Nord de l’Ontario, et elle a été financée par une bourse de l’Association canadienne de rhumatologie. De plus, Roche Inc a fourni un financement d’une valeur approximative de 40 000 $ pour faire un test sanguin, le NT-proBNP, afin d’évaluer si ce test ajoute à la capacité prédictive de l’algorithme.

Revue systématique de la littérature pour identifier les anormalités des électrocardiogrammes dans la sclérodermie. Dr Stephanie Kelly (PGY1, Northwestern University, Chicago) a entrepris une revue systématique de la littérature, en employant une méthode très rigoureuse, pour examiner la documentation scientifique disponible sur ce sujet. C’est un processus qui prend beaucoup de temps mais c’est la meilleure façon de dresser un portrait complet de nombreuses études. Sa recherche a permis de constater que les anormalités des électrocardiogrammes en sclérodermie sont très mal connues. Son analyse finale est en cour mais a déjà donnée suite sous la forme du projet suivant.

Les anormalités des électrocardiogrammes dans la cohorte du GRCS. Nous avons examiné plus de 1000 électrocardiogrammes de nos patients et de 1000 personnes en santé pour voir quelles anormalités sont spécifiques à la sclérodermie. Dr Sophie Wojcik (PGY5, McGill) a été invité pour présenter nos données à la rencontre annuelle de la Société Canadienne de Rhumatologie à Vancouver, en février 2018.

Comment définir les atteintes cardiaques dans la sclérodermie. Nous avons initié et faisons partie du Scleroderma Clinical Trials Consortium Cardiac Disease Working Group créé pour étudier les atteintes cardiaques dans la sclérodermie. Les données du GRCS vont servir largement à ce projet.

 

Atteintes diverses

L’éventail de la scléromyosite. L’inflammation des muscles est fréquente chez les personnes atteintes de sclérodermie. Toutefois, les causes sont diverses. Nous voulons définir ce problème avec plus de soin pour mieux traiter ce problème. Dre Teresa Carfaro (PGY4, McGill) a présenté les résultats préliminaires de cette étude à la rencontre annuelle de la Société Canadienne de Rhumatologie à Ottawa en 2017. La Dre Hudson travaille avec le Dr Yves Troyanov, reconnu mondialement pour ses connaissances dans les myosites, pour mener à terme ce projet de grande envergure.

La névralgie du trijumeau dans la sclérodermie. Un des nerfs faciaux est parfois affecté par la sclérodermie. Nous sommes en train d’étudier la relation entre cette pathologie et le reste de la maladie. Dr Nancy Maltez (PGY5, Université d’Ottawa), a été invitée à présenter nos données préliminaires au American College of Rheumatology à San Diego en novembre 2017.

 

Outils de mesure et biomarqueurs

Est-ce que le CRISS est sensible au changement? Le American College of Rheumatology Provisional Composite Response Index for Clinical Trials (CRISS) est un nouvel outil pour mesurer l’effet de nouvelles thérapies en sclérodermie. Nous avons participé à son développement et sommes maintenant en train d’utiliser la base de données du GRCS pour voir si cet outil est suffisamment sensible pour détecter l’effet des médicaments immunosuppressifs dans la sclérodermie.

Validation du INSYNC Damage Index. Avec les membres d’INSYNC, nous avons développé une toute nouvelle façon de mesurer les dommages causés par la sclérodermie. La maladie cause des dommages à de nombreux organes, mais jusqu’à présent il n’y avait aucune façon de mesurer le dommage global causé par la maladie. Nous avons donc développé un outil qui répond à ce besoin. Il peut être utilisé dans des études cliniques pour voir si un médicament prévient l’accumulation de dommages. Nous sommes maintenant en train de valider cet outil en se servant de la base de données d’INSYNC.

Indice d’activité de la maladie. Le même groupe qui a développé l’indice de dommages ci-haut mentionné commence tout juste à travailler sur un indice d’activité de la maladie. Nous supposons que dans cette maladie, il peut y avoir des moments où elle est plus ou moins active. Nous ne savons pas comment savoir si elle est active ou non. Ce serait important de trouver une manière de le savoir parce que lorsque la maladie est active, c’est le moment d’intervenir et, au contraire, les médicaments ne servent pas à grand chose lorsque la maladie est inactive.

PRESCIENCE – PREcision medicine in SCleroderma using Cellular Epigenomics. Il est urgent de définir avec précision la progression de la maladie dans la sclérodermie, afin d’éviter d’exposer les patients à des médicaments potentiellement toxiques si leur risque de progression est faible, et d’optimiser l’utilisation de nouveaux traitements coûteux. Dr Hudson a récemment soumis une demande de subvention auprès des IRSC pour identifier des biomarqueurs épigénétiques qui permettraient d’évaluer le risque d’évolution de la maladie chez les patients atteints de sclérodermies débutantes. Les résultats de cette demande sont attendus sous peu.

 

Anticorps

La cohorte de la sclérodermie tri-nationale, initié par la Dre Hudson, est composée du GRCS, de la cohorte GENISOS, une cohorte financée par le NIH à Houston (Texas), de la cohorte suivie par l’Australian Scleroderma Interest Group et du Dr Marvin Fritzler, expert de renommée mondiale en autoimmunité à l’université de Calgary. Cette collaboration a été entreprise pour étudier les associations cliniques de certains auto-anticorps rares dans la sclérodermie. L’ensemble des données harmonisées comprend plus de 1500 sujets avec des sérologies détaillées utilisant une plateforme commune. Nous avons déjà publié 4 articles dans des revues à fort impact en utilisant ces données. Nous avons 3 autres études en cours. Ce travail n’est pas financé mais dépend fortement de l’infrastructure du GCRS (coordination de la recherche et soutien statistique).

 

Nouveaux anticorps associés au cancer dans la sclérodermie. Un lien entre la sclérodermie et le cancer a été identifié dans de nombreuses études, en particulier chez les patients ayant des anticorps anti-RNA polymérase III. Cependant, 2 articles fascinants récemment publiés ont également identifié un risque plus élevé chez les patients «triple négatifs» (ceux sans anticorps anti-centromère, anti-topoisomérase et anti-RNA polymérase III). Chez ces patients, environ 25% avaient un nouvel anticorps, anti-RNPC3. D’autres nouveaux anticorps chez les patients «triple négatifs» restent donc à identifier. De nouveau en collaboration avec le Dr Fritzler, nous essayons d’identifier certains de ces nouveaux anticorps parmi les patients du GRCS qui ont eu un cancer. Ces nouveaux anticorps nous permettront d’identifier les patients à haut risque de malignité sous-jacente, ainsi que d’éclairer de nouvelles perspectives sur les mécanismes de la maladie.

 

Traitements

Transplantations de cellules souches. Nous faisons peu de greffes de cellules souches pour la sclérodermie au Canada. Toutefois, des études récentes montrent une amélioration marquée de la survie après ce genre de transplantation chez certains patients sclérodermiques. Nous nous attendons à ce que les demandes pour cette thérapie augmentent dans les années à venir. Nous souhaitons donc établir un réseau national portant sur la transplantation de cellules souches en sclérodermie. Nous avons déjà fait une demande de financement auprès des IRSC pour une première réunion visant à réunir des patients, des hématologues, des rhumatologues et des experts internationaux et à développer un protocol de transplantation commun. Cette réunion aura lieu au mois d’avril 2018. Nous envisageons aussi développer un programme de recherche dans le cadre de ce réseau. Entre autres, en collaboration avec le professeur Mark Harrison (UBC), nous allons entreprendre étudier le rapport coût-efficacité d’une greffe pour démontrer que les retombées justifient les coûts de la procédure auprès des ministères de la santé. De même, en collaboration avec le professeur Dominique Farge (Paris), nous allons entreprendre une étude pour mesurer l’amélioration de la qualité de vie après une greffe. Nous avons d’ailleurs déjà soumis une demande de subvention pour faire cette étude sur la qualité de vie auprès du Fonds France-Canada pour la Recherche pour financer les stagiaires (15 000 $). Notre demande a été retenue parmi les demandes finales. Les résultats seront dévoilés au mois de mars 2018.

 

Publications

En seulement deux ans, nous avons publié 26 articles, incluant des collaborations entre le GRCS et d’autres groupes internationaux. Un livret qui contient plus d’information vous a été fourni cette année. Nous pouvons vous donner des livrets supplémentaires sur demande.

  1. Wu M, Baron M, Pedroza C, Salazar GA, Ying J, Charles J, Agarwal SK, Hudson M, Pope J, Zhou X, Reveille JD, Fritzler MJ, Mayes MD, Assassi S. CCL2 in the Circulation Predicts Long-Term Progression of Interstitial Lung Disease in Patients With Early Systemic Sclerosis: Data From Two Independent Cohorts. Arthritis & rheumatology (Hoboken, NJ) 2017;69:1871-8.
  2. Terao C, Kawaguchi T, Dieude P, Varga J, Kuwana M, Hudson M, Kawaguchi Y, Matucci-Cerinic M, Ohmura K, Riemekasten G, Kawasaki A, Airo P, Horita T, Oka A, Hachulla E, Yoshifuji H, Caramaschi P, Hunzelmann N, Baron M, Atsumi T, Hassoun P, Torii T, Takahashi M, Tabara Y, Shimizu M, Tochimoto A, Ayuzawa N, Yanagida H, Furukawa H, Tohma S, Hasegawa M, Fujimoto M, Ishikawa O, Yamamoto T, Goto D, Asano Y, Jinnin M, Endo H, Takahashi H, Takehara K, Sato S, Ihn H, Raychaudhuri S, Liao K, Gregersen P, Tsuchiya N, Riccieri V, Melchers I, Valentini G, Cauvet A, Martinez M, Mimori T, Matsuda F, Allanore Y. Transethnic meta-analysis identifies GSDMA and PRDM1 as susceptibility genes to systemic sclerosis. Annals of the rheumatic diseases 2017;76:1150-8.
  3. Richard N, Hudson M, Gyger G, Baron M, Sutton E, Khalidi N, Pope JE, Carrier N, Larche M, Albert A, Fortin PR, Thorne C, Masetto A. Clinical correlates of faecal incontinence in systemic sclerosis: identifying therapeutic avenues. Rheumatology (Oxford, England) 2017;56:581-8.
  4. Nevskaya T, Baron M, Pope JE. Predictive value of European Scleroderma Group Activity Index in an early scleroderma cohort. Rheumatology (Oxford, England) 2017;56:1111-22.
  5. Mejia Otero C, Assassi S, Hudson M, Mayes MD, Estrada YMR, Pedroza C, Mills TW, Walker J, Baron M, Stevens W, Proudman SM, Nikpour M, Mehra S, Wang M, Fritzler MJ. Antifibrillarin Antibodies Are Associated with Native North American Ethnicity and Poorer Survival in Systemic Sclerosis. The Journal of rheumatology 2017;44:799-805.
  6. Li G, Adachi JD, Cheng J, Thabane L, Hudson M, Fritzler MJ, Lorenzi S, Baron M, Larche M. Relationship between calcium channel blockers and skin fibrosis in patients with systemic sclerosis. Clinical and experimental rheumatology 2017.
  7. Levis B, Kwakkenbos L, Hudson M, Baron M, Thombs BD. The association of sociodemographic and objectively-assessed disease variables with fatigue in systemic sclerosis: an analysis of 785 Canadian Scleroderma Research Group Registry patients. Clinical rheumatology 2017;36:373-9.
  8. Jewett LR, Kwakkenbos L, Hudson M, Baron M, Thombs BD. Assessment of English-French differential item functioning of the Satisfaction with Appearance Scale (SWAP) in systemic sclerosis. Body image 2017;22:97-102.
  9. Hao Y, Hudson M, Baron M, Carreira P, Stevens W, Rabusa C, Tatibouet S, Carmona L, Joven BE, Huq M, Proudman S, Nikpour M. Early Mortality in a Multinational Systemic Sclerosis Inception Cohort. Arthritis & rheumatology (Hoboken, NJ) 2017;69:1067-77.
  10. Baron M. Pros and cons of echocardiography in the screening, diagnosis and follow-up of patients with systemic sclerosis pulmonary arterial hypertension – a rheumatologist’s perspective. J scleroderma relatdisord 2017.
  11. Wu M, Assassi S, Salazar GA, Pedroza C, Gorlova OY, Chen WV, Charles J, Taing ML, Liao K, Wigley FM, Hummers LK, Shah AA, Hinchcliff M, Khanna D, Schiopu E, Phillips K, Furst DE, Steen V, Baron M, Hudson M, Zhou X, Pope J, Jones N, Docherty P, Khalidi NA, Robinson D, Simms RW, Silver RM, Frech TM, Fessler BJ, Fritzler MJ, Molitor JA, Segal BM, Movahedian M, Martin J, Varga J, Mayes MD. Genetic susceptibility loci of idiopathic interstitial pneumonia do not represent risk for systemic sclerosis: a case control study in Caucasian patients. Arthritis research & therapy 2016;18:20.
  12. Leclair Valérie, MH, Susanna M. Proudman, Wendy M. Stevens, Marvin J. Fritzler, Mianbo Wang, Mandana Nikpour, Murray Baron Subsets in systemic sclerosis: one size does not fit all. J scleroderma relatdisord 2016;1:298 – 306
  13. Valenzuela A, Baron M, Herrick AL, Proudman S, Stevens W, Rodriguez-Reyna TS, Vacca A, Medsger TA, Jr., Hinchcliff M, Hsu V, Wu JY, Fiorentino D, Chung L. Calcinosis is associated with digital ulcers and osteoporosis in patients with systemic sclerosis: A Scleroderma Clinical Trials Consortium study. Seminars in arthritis and rheumatism 2016;46:344-9.
  14. Levis B, Rice DB, Kwakkenbos L, Steele RJ, Hagedoorn M, Hudson M, Baron M, Thombs BD. Using Marital Status and Continuous Marital Satisfaction Ratings to Predict Depressive Symptoms in Married and Unmarried Women With Systemic Sclerosis: A Canadian Scleroderma Research Group Study. Arthritis care & research 2016;68:1143-9.
  15. Khanna D, Berrocal VJ, Giannini EH, Seibold JR, Merkel PA, Mayes MD, Baron M, Clements PJ, Steen V, Assassi S, Schiopu E, Phillips K, Simms RW, Allanore Y, Denton CP, Distler O, Johnson SR, Matucci-Cerinic M, Pope JE, Proudman SM, Siegel J, Wong WK, Wells AU, Furst DE. The American College of Rheumatology Provisional Composite Response Index for Clinical Trials in Early Diffuse Cutaneous Systemic Sclerosis. Arthritis & rheumatology (Hoboken, NJ) 2016;68:299-311.
  16. Jewett LR, Malcarne VL, Kwakkenbos L, Harcourt D, Rumsey N, Korner A, Steele RJ, Hudson M, Baron M, Haythornthwaite JA, Heinberg L, Wigley FM, Thombs BD. Development and Validation of the Body Concealment Scale for Scleroderma. Arthritis care & research 2016;68:1158-65.
  17. Hudson M, Luck Y, Stephenson M, Choi MY, Wang M, Baron M, Fritzler MJ. Anti-HMGCR antibodies in systemic sclerosis. Medicine 2016;95:e5280.
  18. Hoa S, Hudson M, Troyanov Y, Proudman S, Walker J, Stevens W, Nikpour M, Assassi S, Mayes MD, Wang M, Baron M, Fritzler MJ. Single-specificity anti-Ku antibodies in an international cohort of 2140 systemic sclerosis subjects: clinical associations. Medicine 2016;95:e4713.
  19. Harel D, Hudson M, Iliescu A, Baron M, Steele R. Summed and Weighted Summary Scores for the Medsger Disease Severity Scale Compared with the Physician’s Global Assessment of Disease Severity in Systemic Sclerosis. The Journal of rheumatology 2016;43:1510-8.
  20. Baron M, Pope J, Robinson D, Jones N, Khalidi N, Docherty P, Kaminska E, Masetto A, Sutton E, Mathieu JP, Ligier S, Grodzicky T, LeClercq S, Thorne C, Gyger G, Smith D, Fortin PR, Larche M, Abu-Hakima M, Rodriguez-Reyna TS, Cabral-Castaneda AR, Fritzler MJ, Wang M, Hudson M. Calcinosis is associated with digital ischaemiain systemic sclerosis-a longitudinal study. Rheumatology (Oxford, England) 2016;55:2148-55.
  21. Baron M, Hudson M, Dagenais M, Macdonald D, Gyger G, El Sayegh T, Pope J, Fontaine A, Masetto A, Matthews D, Sutton E, Thie N, Jones N, Copete M, Kolbinson D, Markland J, Nogueira-Filho G, Robinson D, Fritzler M, Wang M, Gornitsky M. Relationship Between Disease Characteristics and Oral Radiologic Findings in Systemic Sclerosis: Results From a Canadian Oral Health Study. Arthritis care & research 2016;68:673-80.
  22. Adina Coroiu LK, Brooke Levis, Marie Hudson, Murray Baron, David Cella, Brett D. Thombs The comparability of Functional Assessment of Chronic Illness Therapy – Fatigue scores between cancer and systemic sclerosis. Journal of scleroderma and related disorders 2017.
  23. Greenfield J, Hudson M, Vinet E, Fortin PR, Bykerk V, Pineau CA, Wang M, Bernatsky S, Baron M. A comparison of health-related quality of life (HRQoL) across four systemic autoimmune rheumatic diseases (SARDs). PloS one 2017;12:e0189840.
  24. Hudson M, Bernatsky S, Colmegna I, Lora M, Pastinen T, Klein Oros K, Greenwood CMT. Novel insights into systemic autoimmune rheumatic diseases using shared molecular signatures and an integrative analysis. Epigenetics 2017;12:433-40.
  25. Lagares D, Ghassemi-Kakroodi P, Tremblay C, Santos A, Probst CK, Franklin A, Santos DM, Grasberger P, Ahluwalia N, Montesi SB, Shea BS, Black KE, Knipe R, Blati M, Baron M, Wu B, Fahmi H, Gandhi R, Pardo A, Selman M, Wu J, Pelletier JP, Martel-Pelletier J, Tager AM, Kapoor M. ADAM10-mediated ephrin-B2 shedding promotes myofibroblast activation and organ fibrosis. Nature medicine 2017;23:1405-15.
  26. Lagares D, Santos A, Grasberger PE, Liu F, Probst CK, Rahimi RA, Sakai N, Kuehl T, Ryan J, Bhola P, Montero J, Kapoor M, Baron M, Varelas X, Tschumperlin DJ, Letai A, Tager AM. Targeted apoptosis of myofibroblasts with the BH3 mimetic ABT-263 reverses established fibrosis. Science translational medicine 2017;9.
DÉCOUVREZ NOTRE SITE WEB
DEVENEZ
MEMBRE
ET RECEVEZ
LE BULLETIN
CLIQUEZ ICI