Nous finançons la seule chaire
de recherche en sclérodermie au Canada
Nous avons besoin de votre soutien
Groupes de recherche >
La Chaire de recherche en sclérodermie >

La Chaire de recherche en sclérodermie

 

Un espoir contre la sclérodermie: reportage

Reportage du 24 novembre 2016 à TVA sur la sclérodermie et les avancées médicales avec Dr Jean-Luc Senécal, rhumatologue, titulaire de la Chaire de recherche en sclérodermie, ainsi que Mesdames Pelland et Perron, atteintes de sclérodermie.  Pour voir le reportage, cliquez ICI.

 


La Chaire de recherche en sclérodermie

En 2005, Sclérodermie Québec a mis en place la Chaire de recherche en sclérodermie en collaboration avec le Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et l’Université de Montréal. La Chaire de recherche effectue ses travaux au CHUM et Jean-Luc Senécal, MD, rhumatologue, en est le titulaire.  La Chaire est un projet d’envergure qui a une portée réelle sur la qualité de vie et l’espérance de vie des personnes atteintes de sclérodermie. Le financement assuré par cette chaire capitalisée est primordial pour le développement d’un centre d’excellence en recherche en sclérodermie, pour le Groupe de recherche en sclérodermie du CHUM (GRS-CHUM), et pour permettre aux professionnels de la santé d’agir directement sur la maladie. Les chercheurs travaillent à l’élaboration de nouveaux traitements pour atténuer la souffrance des patients. Ils tentent de trouver des moyens de freiner la progression de la maladie et d’établir plus rapidement le diagnostic.

La Chaire de recherche en sclérodermie est la seule chaire au Canada dans ce domaine. Le prestige conféré par la Chaire et la qualité des travaux accomplis sous son égide positionnent le service de rhumatologie du CHUM et la Faculté de médecine de l’Université de Montréal comme un pôle d’excellence en recherche en sclérodermie. Ceci favorise le partage des découvertes et le développement de projets de recherche interuniversitaires tant au niveau du Québec que du Canada ainsi qu’au niveau international. 

Pour ce qui est des soins médicaux, l’impact de la Chaire se fait sentir par une demande accrue de consultations provenant des régions du Québec pour voir des personnes atteintes de cette maladie auto-immune. Fait à noter, ces consultations proviennent aussi des équipes de rhumatologues et de médecins spécialistes des autres facultés de médecine du Québec, en accord avec le rôle de soins tertiaires et quaternaires du CHUM.

Les travaux entrepris sous la Chaire, la diversité des malades soignés, la qualité de l’enseignement reçu et aussi des soins, contribuent à attirer de jeunes médecins au programme de spécialisation en rhumatologie.  Cela suscite aussi des demandes de stages avec l’équipe médicale du GRS-CHUM de la part de jeunes médecins qui viennent d’autres universités ou de la part de médecins spécialistes en exercice. De plus, la Chaire a favorisé depuis sa mise sur pied le développement du GRS-CHUM, une équipe multidisciplinaire et hautement qualifiée en recherche fondamentale, en recherche clinique et en soins aux personnes atteintes de sclérodermie. La Chaire assure donc que la sclérodermie est une priorité pour le CHUM.

Un haut fait de l’année récent a été le renouvellement du mandat du Dr Jean-Luc Senécal comme titulaire de la chaire pour cinq années.  La décision de renouvellement du mandat d’un titulaire de Chaire est prise par l’Université de Montréal et sa Faculté de médecine en fonction de l’excellence du travail accompli durant le premier mandat. Les travaux récents poursuivis par la Chaire incluent :

  • La recherche sur les mécanismes par lesquels les autoanticorps anti-centromères (anti-CENP-B), typiques de la sclérodermie limitée, contribuent aux lésions vasculaires de la sclérodermie, notamment au niveau des artères pulmonaires; cette recherche a conduit notamment à une découverte publiée dans la meilleure revue internationale dans le domaine;
  • La recherche sur le rôle pathogène des autoanticorps anti-topoisomérase I (anti-Scl-70) dans la fibrose sclérodermique et particulièrement au niveau de la peau et des poumons; ces travaux ont progressé de façon majeure et soulèvent l’espoir d’une approche nouvelle au traitement de la fibrose sclérodermique;
  • La publication d’articles dans les meilleures revues internationales évaluées par les pairs, assurant ainsi le plus haut niveau d’excellence scientifique;
  • La participation à des projets de recherche internationaux pour lesquels l’expertise du GRS-CHUM a été sollicitée;
  • La participation au livre «Sclérodermies», premier livre sur la sclérodermie à paraître dans la francophonie (Med-Line Éditions, Paris, 2011).

 

Les travaux de recherche innovateurs réalisés par la Chaire depuis six ans ont conduit à l’identification de nouveaux biomarqueurs permettant de faire le diagnostic plus précoce, d’améliorer la classification de la sclérodermie et des connectivites associées, et ainsi d’amorcer les traitements plus tôt et de manière plus spécifique.

La Chaire est source d’espoir pour les malades car elle leur permet de bénéficier maintenant des meilleures connaissances d’avant-garde pour le diagnostic et le traitement de la sclérodermie. 

Le financement de la Chaire de recherche en sclérodermie dépend entièrement du soutien financier de Sclérodermie Québec. Grâce aux dons recueillis et à ses activités de financement, Sclérodermie Québec contribue également financièrement à des travaux de recherche.  Pour connaître la liste des principaux projets de recherche subventionnés par Sclérodermie Québec, cliquer ici.

Grâce aux progrès réalisés en recherche, on constate depuis quelques années une hausse dans le taux de réussite des traitements ainsi qu’une amélioration de l’espérance de vie. Malgré tout cela, aucun traitement curatif n’existe et il est encore impossible d’enrayer définitivement la sclérodermie. Voilà pourquoi le soutien financier est crucial pour la poursuite de recherches en sclérodermie.

DÉCOUVREZ NOTRE SITE WEB
DEVENEZ
MEMBRE
ET RECEVEZ
LE BULLETIN
CLIQUEZ ICI
defi pour vaincre la sclerodermie grâce aux dons et a la recherche